Newsflash

Barthelemy Okito, Bondembe et Binamungu en fin libres PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Irisfootball/ Nico Kassanda   
Vendredi, 20 Avril 2018 10:55

Après la remise en liberté du président de la FECOFA Constant Omari, Barthélemy Okito, Roger Bondembe et Théobald Binamungu, respectivement Secrétaire général aux sports, Vice-président de la FECOFA chargé des finances, et vice président de la FECOFA en charge des équipes nationales, viennent également d’être remis en liberté provisoire.

Ces personnalités du sport congolais ont bénéficié de cette liberté consécutivement à une requête introduite par leurs avocats conseils. Le magistrat instructeur a estimé qu’il n’y a pas crainte de fuite, étant donné que leurs identités et résidences sont bel et bien connues, et que tous sont travailleurs au service de la nation. Et l’un des renseignant, en l’occurrence Roger Bondembe, est un haut fonctionnaire de l’Etat, magistrat de son état.

Ainsi, il appartient à l’Etat congolais par le biais du Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de la bonne gouvernance, lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le terrorisme, de continuer des investigations et d’apporter de preuves de détournement pouvant établir la responsabilité des personnes incriminées. Dès lors que leur responsabilité est engagée, leur casquette de renseignant va tomber, et seront automatiquement transformées en prévenues. De ce fait, ils vont répondre de leurs actes devant le tribunal compétent.

Ils ont été soumis à  une série d’auditions pendant les 48 heures où ils ont passé en garde à vue dans les geôles du parquet près le tribunal de grande instance de Matete. Le magistrat instructeur a jugé utile de les relaxer, en attendant l’aboutissement du dossier.

Il faut cependant souligner, qu’il s’agit d’une remise en liberté provisoire. Les concernés sont obligés de se présenter à tout moment devant le magistrat instructeur pour être entendu au cas où il s’avère que des faits nouveaux sont ajoutés au dossier.

Pour mémoire, ces personnalités du sport congolais ont été interpelées par les inspecteurs judiciaires rattachés aux services de Luzolo Bambi Lessa. Ils sont reprochés d’une série des détournements présumés des fonds du trésor public déboursés pour le compte du football national.

 

Recherche

Bannière

Facebook