Newsflash

Constant Omari bénéficie d’une liberté provisoire PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Irisfootball/ Nico Kassanda   
Jeudi, 19 Avril 2018 08:10

Le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), Constant Omari vient de bénéficier d’une liberté provisoire lui accordée par le Procureur près le tribunal de grande instante de Kinshasa Matete.

C’est pour des raisons de santé que le numéro un de la FECOFA  a été relaxé. Si Constant Omari est relaxé, le secrétaire général aux Sports et loisir Barthélémy Okito Oleka et les collaborateurs de Constant Omari en l’occurrence le vice-président en charge des Finances Roger Bondembe Bokanianga, le vice-président en charge des équipes nationales Théobald Binamungu Rubambura, sont maintenus en garde à vue au parquet de Matete.

Selon certaines personnes, le ministre des Sports Me Papy Nyango qui s’est revelée plaignant dans cette affaire, aurait contesté cette liberté provisoire accordée à Constant Omari. Selon la même source, le ministre des Sports a promis d’apporter ce jeudi 19 avril, des preuves de détournement devant le magistrat instructeur. Très touché, choqué, et ne sachant pas finalement qu’est-ce qui se passe, le président de la FECOFA a laissé entendre qu’il s’agit purement et simplement d’un complot.

Les inspecteurs judiciaires au service de Luzolo Bambi Lessa, Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le terrorisme, ont procédé depuis mardi 16 avril, à la garde à vue du secrétaire général aux Sports et loisir, Barthélemy Okito, de Constant Omari, de Roger Bondembe et Théobald Binamungu.

Selon l’information qui a été relayé par le journal ‘’Africa New ‘’, ces quatre personnalités du sports, il leur est reproché d’une série des détournements présumés des fonds publics versés pour le compte du football national.

 

Recherche

Bannière

Facebook