Newsflash

Vous êtes ici

Home Football Congolais V. Super League Les supporters du FC Renaissance appellent leurs dirigeants à l’unité


Les supporters du FC Renaissance appellent leurs dirigeants à l’unité PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Irisfootball.com/ Nico Kassanda   
Jeudi, 14 Décembre 2017 15:58

Les supporters du FC Renaissance du Congo appellent leurs dirigeants à se mettre au tour d’une même table par un dialogue franc et sincère, pour permettre de trouver des solutions idoines de nature à sortir l’équipe d’une crise en gestation.

Selon le groupe des supporters du FC Renaissance section Bandalungwa, la situation chaotique qui prévaut au sein de leur club, est due à la mésentente de leurs fondateurs en l’occurrence l’évêque Pascal Mukuna, Antoine Musanganya et Roger Nsingi. Ces trois dirigeants et fondateurs n’émettent plus sur la même longueur d’onde. Chacun voit les choses de son œil, chose qui est la base de la confusion. Il n’y a plus le sens de l’unité au sein de l’équipe. Cette situation ne permet pas à l’équipe de progresser. Il s’agit d’un probable éclatement au sein de l’équipe.

Dissocier l’équipe

Certains supporters reprochent à  l’évêque Pascal Mukuna de s’accaparer de toutes les responsabilisés et pouvoirs du club et de rester le seul maître à bord. Comme conséquence, l’équipe souffre de sérieux problème disfonctionnement. Toutes les correspondances adressées au FC Renaissance, ne trouvent pas de personnes habilité au niveau secrétariat pour remplir de tâches à bon escient, moins encore au niveau de la réception. Ils invitent Pascal Mukuna à dissocier le club de l’église dont il est le représentant légal. Ce mésentente est également remarqué par l’impaiement des joueurs, désorganisation,  absence de contrat d’entraineur, des joueurs, déficit communicationnel entre les co-fondateurs  et le secrétariat. Ce sont d’ailleurs ces différentes situations que le coach François Guehi Moguey décriées avant de rendre le tablier. François Guehi Mogueya avait d’ailleurs indiqué qu’il avait du mal à travailler dans un tel environnement. C’est difficile pour une équipe qui se veut grand et cherche à défier le Mazembe,  AS V Club ou encore DCMP.

Fonctionner en tout professionnalisme

Pascal Mukuna est suspendu pour un mois pour des propos diffamatoires contre la LINAFOOT, parce qu’il a fait foi aux propos de son secrétaire, selon lesquels la LINAFOOT aurait à rédiger écrit une correspondance de la suspension de certains joueurs. En réalité, la LINAFOOT n’a jamais saisi personne verbalement ou par écrit. Donc, on comprend qu’il existe un sérieux problème d’organisation d’administration au sein du secrétariat de cette formation. Ce problème d’administration touche même l’environnement des athlètes. Renaissance joue actuellement sans ses joueurs brésiliens, simplement parce qu’ils ne sont pas payés. Ces supporters invitent le comité de direction à fonctionner d’une manière professionnelle étant donné que la gestion au sein de l’administration est chaotique. On espère que les dirigeants de cette équipe qui draine un grand nombre des supporters au pays, vont s’entendre pour permettre à cette équipe de reprendre son bon élan.

 

Recherche

Bannière

Facebook