Newsflash

Vous êtes ici

Home Interview José Ntumba : ‘‘Je crois encore fermement à une possible qualification’’


José Ntumba : ‘‘Je crois encore fermement à une possible qualification’’ PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Irisfootball.com/ NSCO   
Vendredi, 06 Octobre 2017 15:51


Dans un entretien avec votre rédaction, José Ntumba (agent des joueurs) a souligné que les Léopards de la RDC ont un bon à jouer face aux Chevaliers de la Méditerranée, dans le cadre de la 5-me journée des éliminatoires du Mondial Russie 2018. Il a aussi évoqué quelques sujets ayant marqué l’actualité du football en début de la semaine.

Irisfootball : Monsieur José Ntumba, pouvez-vous vous présenter brièvement?


José Ntumba :
Je suis le premier agent à avoir obtenu la licence d’agent des joueurs en RDC, je collabore avec une très grande société organisatrice des matches amicaux internationaux.


Entant qu'agent des joueurs, quelle est votre lecture sur le dossier ( transfert avorté) de Etekiama?


Concernant le dossier Etekiama je préfère ne pas émettre un quelconque avis pour la simple raison que je ne connais ni les tenants ni les aboutissants de ce dossier. Au délà de ce qui s’est passé, je pense qu’Il est temps que nos clubs se fassent entourer des spécialistes du domaine. Le football actuel n’est plus celui d’il y a 30 ans. En RDC, on pense encore qu’il suffit d’avoir de l’argent, de bien parler français pour diriger un club, alors qu’ailleurs les formations pullulent pour apprendre à gérer de manière professionnelle les clubs de football.


Le retour de Mwinyi Zahera dans le staff technique des Léopards vous enchante-t-il?

C’est une très bonne chose parce que le moment n’était pas propice pour cette mise à l’écart. Et son apport en équipe nationale n’est pas moindre. Je le dis pour l’avoir vécu de l’intérieur.


Quelles sont les chances des Léopards ce week-end contre la Libye?


Nous avons un bon coup à jouer et je crois encore fermement à une possible qualification.


Quel avenir pour le métier d'agent des joueurs?


L’avenir semble compliqué parce que le milieu est largement infecté par des pseudos intermédiaires et le manque de considérations des clubs congolais pour ce métier, surtout si vous êtes congolais, alors qu’il respecte les agents étrangers. J’ose croire qu’avec la nouvelle génération de président de dirigeant qui sont réceptifs aux réalités mondiales actuelles nous pourront faire changer les choses.

Mise à jour le Vendredi, 06 Octobre 2017 16:56
 

Recherche

Bannière

Facebook