Newsflash

Vous êtes ici

Home Interview Ibenge : Et puis, j’ai un principe, l’excellence.


Ibenge : Et puis, j’ai un principe, l’excellence. PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 14 Décembre 2015 14:58

 

Depuis plusieurs années, la RDC mène une opération de séduction auprès des joueurs d’origine congolaise nés en Europe ou partis très tôt d’Afrique. Florent Ibenge, le sélectionneur des Léopards, explique comment et pourquoi, depuis sa nomination en août 2014, il a accéléré ce processus.

 

Jeune Afrique : Quelle était la situation à votre arrivée en 2014 ?

Florent Ibenge : Avant moi, d’autres sélectionneurs avaient fait venir ou tenté de faire venir des binationaux. Mais ils étaient confrontés à un problème, celui du manque de moyens, qui perturbaient l’organisation de la sélection. De ce fait, des joueurs hésitaient à venir ou à revenir en sélection. Il ne faut jamais perdre de vue que ces « Européens » sont habitués à vivre dans une sorte de cocon au sein des clubs, et ils souhaitent retrouver un cadre professionnel en en venant en sélection.

Quand vous contactez un joueur éligible pour la RDC, quel discours lui tenez-vous ?

Déjà, avant mon arrivée, des efforts étaient faits pour améliorer la vie de la sélection. Le gouvernement et la fédération ont continué et accentué leurs efforts en ce sens. Quand un joueur m’intéresse, je lui parle du projet sportif, qui n’est rien d’autre qu’un plan de carrière. Ces joueurs, également éligibles pour la France ou la Belgique par exemple, peuvent avoir davantage de chances de disputer une Coupe du monde avec la RDC. En ce moment, c’est le discours que je tiens, puisqu’aller en Russie est notre objectif principal, en plus de se qualifier pour la CAN 2017. Et puis, j’ai un principe, l’excellence. C’est pourquoi je ne fais pas de différence entre un local et un expatrié. Ce sont les meilleurs qui jouent.

Les bons résultats obtenus en 2015 sont votre meilleur argument…

Bien sûr. On a fini troisième de la CAN, et nous allons disputer le dernier tour qualificatif pour la Coupe du monde. Il y a les résultats, mais également l’organisation de la sélection. Je ne suis pas en train de vous dire que tout est parfait. Il peut y avoir de petits problèmes, mais rien de très important.

Avez-vous des relais en Europe ?

Oui. Des anciens internationaux, comme Herita Ilunga (Créteil) et des joueurs qui portent actuellement le maillot de la RDC. Je pense à Mbemba (Newcastle Unitd), Mulumbu et Mbokani (Norwich), Bolasie (Crystal Palace) qui discutent avec des joueurs susceptibles de nous rejoindre. Comme moi je le fais également.

Il y a un travail de repérage de « binationaux ». C’est ainsi que nous avons convaincu Bakambu, Mulumba, Maghoma, Kiassumbua, etc… Aujourd’hui, il y a des joueurs qui se manifestent car ils veulent jouer pour la RDC. Abondance de biens ne nuit pas…

Mise à jour le Lundi, 14 Décembre 2015 15:06
 

Recherche

Bannière

Facebook