Newsflash

Vous êtes ici

Home Découverte Alain Kanga Mbinginini, un homme et parcours


Alain Kanga Mbinginini, un homme et parcours PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 06 Janvier 2014 21:24

L’élection   des membres du  comité  exécutif   de l’Entente urbaine de football de Kin-Lukunga domine le débat dans les milieux des amoureux du  ballon  rond de la capitale.  Les sportifs ne tarissent pas d’éloge envers le 1er vice-président de cette entité, Alain Kanga Mbinginini  dans la mesure où il fait une carrière qui suscite de l’admiration.

Comme qui a fait ses preuves en matière de gestion dans le monde du football, Kanga a réussi à  arracher les voix des électeurs qui n’ont pas hésité de jeter leur dévolu sur lui lors des élections tenues vendredi 20 décembre au Mess des officiers du camp  colonel Tshatshi. Par ailleurs, tout a commencé en 2000 au sein de la formation de SC Inter, actuellement SC New Canon Buromeca où Kanga a  travaillé comme conseiller sportif. Après avoir goûté aux délices en 2008, il s’est permis de créer sa propre équipe, à savoir FC Royal Baudouin (club évoluant au niveau de la 3ème division de l’EUFKIN-Lukunga. L’année suivante, l’actuel 1er vice-président  a figuré parmi les membres élus du Cercle des jeunes de football de Kimbanseke en qualité de secrétaire exécutif.

Porter plus  haut l’entité

Avant de se retrouver au sein du staff dirigeant  de l’EUFKIN-Lukunga, Kanga  a travaillé comme  commissaire aux matches à l’EPFKIN.   En ce qui concerne la vision pour le comité Tovo, Kanga a souligné que la gestion sera collégiale et orthodoxe dans le but  de  relever le niveau du  football  de la Lukunga. ‘‘Pendant notre mandat, nous aurons commission principale de  sécuriser nos sociétaires et nous allons  parler des bienfaits de notre entité et la porter plus haut qu’avant’’, a-t-il rassuré. Il a soutenu qu’avant les élections, il n’y a pas eu des conflits entre les sociétaires de la commune de Ngaliema et celle de Kintambo, mais plutôt un mauvais son  de cloche. Kanga a indiqué que  les  sociétaires de Kintamb sont traités de la même manière par les dirigeants de l’entité. Car, toutes les équipes ont les mêmes devoirs et obligations sportives et sans divergences.  Il a souhaité que tous les  sociétaires apportent leur jugement par rapport à l’état de terrains, l’arbitrage, la mise  à jour du  classement après chaque rencontre et surtout de la gestion.

Devenir grand dirigeant

En termes d’ambitions, Kanga  souhaite devenir un grand dirigeant sportif du football congolais à travers des apports conséquents. De nationalité congolaise, Alain Kanga a vu le jour  le 27 mai 1970  à Kinshasa.  Il est licencié en Economie à l’UCCM (Université chrétienne Cardinal Malula, ex ISPL) en Gestion commercial international.  Dans sa  carrière footballistique, il avait porté le maillot de VivaKas de Binza Village dans la commune de Ngaliema.

 

Recherche

Bannière

Facebook