Les torchons brûlent au sein de Sanga Balende


Les jours se suivent et se ressemblent pour les clubs congolais,  après la grève de Nyuki de Butembo levée ce lundi 03 juin, c’est Sanga Balende qui revient à son tour.  Les joueurs  ont organisé une manifestation ce lundi en réclamant ainsi le paiement de neuf mois d’arrières de salaires.

Une source proche du club sous couvert d’anonymat a révélé à votre rédaction qu’ils sont fatigués de fallacieuses promesses : « Nous traversons un parcours médiocre sincèrement. Le problème est simple, nous avons joué le championnat et la saison est terminée. Nous voulons regagner nos résidences, nous demandons seulement qu’on nous paye les billets pour rentrer. Voilà pourquoi ! Nous sommes venus à la résidence du frère du président Ngoy Kasanji. Nous sommes impayés pendant neuf mois ; nos enfants ne vont plus à l’école ; nos garanties locatives sont épuisées. On a envoyé les éléments de la police pour nous chasser alors qu’on réclament notre droit », a-t-il révélé.

Quatre jours après la clôture officielle du championnat national d’élite (Vodacom ligue 1), Sanga Balende étale ses difficultés malgré que l’équipe a terminée à la 5e position avec 42 unités dans trente rencontres jouées.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.