“Le coach Ibenge n’a tout simplement pas le niveau…” Joshua Bellini


De sa perception de la défaite à une critique au sélectionneur passant par une petite belle analyse du match face à l’Ouganda, Joshua Bellini s’est confié sur les Léopards lors d’une interview accordée ce mardi 25 juin à Irisfootball.

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Joshua Bellini, analyste et consultant sportif. Actuellement je vis a Los Angeles, après avoir fini mes études à Saxion Universities en Hollande où j’ai obtenu une licence en business management avec un minor en Sports Management.

Comment avez-vous accueilli la défaite des Léopards ?

Une déception totale mais pas trop de regrets en général vu le spectacle présenté et surtout par rapport au bilan médiocre de l’année 2018. Il fallait s’y attendre.

Qu’est ce qui n’a pas marché ?

Il n’y avait aucune connection entre les 3 compartiments de jeu. C’est à dire la défense, le milieu et l’attaque n’avaient aucun point de rencontre. Chacun s’est debrouillé à sa manière parce que le coach a commis l’erreur de placer deux joueurs incapables de faire la liaison entre les deux : la défense et l’attaque. Quand on perd le ballon dès qu’on le récupère et que nous ne jouons pas en bloc, sans pressing sur le porteur du ballon adverse, sans conservation de balle mature,il est tout à fait normal que nous présentions un tel spectacle.

Pensez-vous que le sélectionneur Florent Ibenge a atteint ses limites ?

Le coach Ibenge n’a tout simplement pas le niveau. Un coach doit savoir utiliser ses meilleurs éléments pour que son système de jeu soit appliqué selon les bases élémentaires du football. Quand tu joues en 4-3-3 et que tu mets 2 joueurs incapables de faire jouer une équipe au milieu cela veut tout dire. Et pour couronner le tout, quand tu sors Mpoku et que tu te retrouves avec 3 avant-centres sur le terrain on comprend que ce coach ne maîtrise pas son métier. Il a atteint ses limites il y a 4 ans passés. Ne vous fiez pas à la 3è place en 2015. On est sortis de la CAN 2015 avec 4 matchs nuls, une défaite et une victoire seulement face au Congo brazza.

Pour vous, le match face à l’Ouganda était-il le plus abordable pour la RDC dans son groupe ?

Tout match doit être pris de la même manière quelque soit l’adversaire en face. C’est vrai qu’il valait mieux aborder cette compétition avec une victoire face à l’Ouganda puisque l’Egypte joue chez lui et le Zimbabwe a un ascendant moral sur nous. L’ Ouganda était le meilleur adversaire pour confirmer notre statut de favori et de se mettre en confiance pour la suite. Mais rien n’est perdu. Il suffit que les joueurs prennent les choses en main et se décident de se surpasser. Un mirae pourrait toujours avoir lieu.

Croyez-vous que la RDC peut s’imposer sur l’Égypte ?

Ce sera très difficile mais pas impossible. Difficile puisque la RDC jouera contre l’ équipe Egyptienne, le public Egyptien et aussi l’arbitre. Les deux équipes auront la pression mais c’est l’équipe la plus disciplinée qui gagnera ce match.

Si vous pouvez conseiller le sélectionneur Ibenge, quel 11 de départ alignerez- vous face aux Pharaons ?

Le coach est mieux placé pour placer ses joueurs. C’est lui qui les suit tous les jours et les voit à l’oeuvre. C’est très difficile pour moi de proposer un 11 de départ, sinon je ferai usage de mes propres sentiments ou émotions et moi en tant qu’analyste je ne le fais pas. Les meilleurs 11 sont ceux qui méritent d’être sur le terrain en fonction d’un système de jeu X. Voilà…

Un message aux supporters des Léopards et la Fécofa?

Je veux juste dire ceci : Quelque soit le résultat à la fin de cette compétition, il faudra que le supporter congolais sache que tout est à refaire de la téte aux pieds. Ne perdons pas espoir car la RDC a des jeunes talentueux qui sont encore en pleine éclosion et que l’avenir sera encore meilleur.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.