Coupe du monde : le Sénégal sauve le continent africain


Le Lion de la Téranga du  Sénégal a sauvé l’honneur du continent africain en s’imposant devant la Pologne sur  le score étriqué de 2 buts à 1 mardi 19 juin à Moscou, en match comptant pour le première journée du groupe H de la coupe du monde Russie 2018.

C’est avec succès que les sénégalais ont débuté leur périple en Russie. Ce succès leur permet de rejoindre le Japon, vainqueur de la Colombie (2-1) en tête du Groupe H.

Cette victoire fait les affaires du Sénégal pour une bonne suite de la compétition. Avec ces trois points ramenés contre la Pologne (1-2), la sélection sénégalaise offre au continent africain son premier succès dans ce Mondial. Dans ce groupe, le Sénégal pourra se qualifier facilement, avant de défier le Japon et la Colombie.

Moment fort

Ce mardi dans un match sans grand relief, les hommes d’Aliou Cissé ont mis en place le plan de jeu idéal pour venir à bout d’une Pologne qui a payé cash son incapacité à accélérer et à frapper. Bien en place, le Sénégal a laissé le ballon à des Polonais inoffensifs. Et a frappé en jouant simple et vite vers l’avant. Les fougueux Sénégalais, le Rennais Ismaïla Sarr et l’ancien Caennais M’Baye Niang, ont ainsi fait parler leur vitesse pour mettre à mal l’arrière-garde polonaise, qui s’est fait punir sur deux erreurs.

Lewandowski moins vu

Sur un ballon récupéré au milieu, Idrissa Gueye a d’abord vu sa frappe déviée par son but par Thiago Cionek pour ouvrir le score (0-1, 37e. Et à la 60e, le Sénégal a doublé la mise sur une grossière erreur de Grzegorz Krychowiak. Le joueur prêté cette saison par le PSG à West Brom a envoyé une louche invraisemblable en retrait. Alors qu’il était sur la touche à ce moment-là, Mbaye Niang en a profité pour devancer la sortie de Wojciech Szczesny et pousser le ballon dans le but vide (0-2, 60e).

Si Krychowiak s’est rattrapé en réduisant le score pour concrétiser le sursaut d’orgueil de sa sélection (1-2, 86e), la Pologne n’a jamais réussi à mettre vraiment en place son jeu. Robert Lewandowski a été trop peu servi. Arkadiusz Milik aussi. Et les Polonais ont subi la loi de Sénégalais, qui ont su jouer sur leurs qualités pour faire leur bonheur de leurs supporters.

 

 


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.