Colonel Joly Tshibasu apporte la lumière dans l’AS Dragons


A deux semaines du démarrage de la phase finale de la 48ème Coupe du Congo de football, Dénis Kasongo, secrétaire général adjoint de cette équipe est entrain de semer la cacophonie au sein du club.

Alors que les statuts de Dragons stipulent qu’en cas de démission du président de coordination, on tient compte de la préséance. Automatiquement, les textes accorde le pouvoir au premier conseiller du club (Ndlr : Joly) pour gérer les affaires courantes de l’équipe avant la tenue de l’assemblée générale et extraordinaire en vue de mettre en place la nouvelle équipe dirigeante. Dragons éprouve des difficultés dans la mesure où certaines personnes animées de mauvaises fois tiennent à voir cette équipe reléguer parmi les clubs de seconde zone. Au cours de mini-assemblée tenue dernièrement, il était question que Joly prennent les commandes du club rouge et or. Au début,  personne n’avait accordé le minimum de chance au club. Au fil de temps, l’organisation a commencé à se faire sentir. C’est alors que ‘‘les opposants’’ ont commencé à occasionner des fissures au sien du club. Joly et quelques hommes de bonne volonté ont apporté leur soutien financier qui a permis aux Monstres de prendre part à la phase de poules de la Coupe du Congo.

Kasongo dans l’inégalité

Dénis Kasongo avait profité de la défaite concédée face à FC Lumière de Mbandaka lors de la dernière journée pour prendre le club en otage. Après cette défaite, Joly et Claude Mombimbi ont été taxés de corrompus. Pourtant, ce match n’avait aucune influence sur la qualification de Dragons. Le jour prévu pour la séance d’entraînement,  Kasongo s’est permis d’inviter les joueurs chez Anderson Ngalasi, frère à Pasteur Ngalasi pour une une réunion informelle. Selon Kasongo, c’était une façon de dire que Joly ne pouvait plus diriger l’équipe. ‘‘La réaction de Kasongo démontre qu’il n’aime pas Dragons et il est un trouble fête’’, a souligné Joly. La majorité des élus se trouvent dans le camp de Joly alors que Kasongo n’a qu’un seul élu dans son camp. Joly a indiqué qu’il est là uniquement pour l’encadrement des joueurs jusqu’à ce que les candidats se manifestent. Après l’intoxication par Kasongo, la bande à Joly a jugé utile de récupérer quelques joueurs, lesquels ne sont pas alignés régulièrement pour aller représenter la LIFKIN à la phase finale.

Le respect de devise du club

Chaque matin, les athlètes affûtent les armes sur le terrain de Kerrygold au complexe stade Tata Raphaël sous la supervision de coach Liyawu. Les dirigeants comptent étoffer le staff technique en faisant appel à Raphaël Meteleka et à Baudouin Lofombo.  L’équipe a eu à livrer quelques matches amicaux,  notamment contre Molunge de Mbandaka et Saint Luc de Kananga. Avant le déplacement de la capitale cuprifère, les Monstres joueront en amical contre DCMP pour jauger le niveau du groupe devant défier Veti Club, Don Bosco et Dauphins noirs.

Les joueurs de l’autre camp sont conviés de rejoindre la majorité qui est reconnue sur le plan légal. Sauf changement des dernières minutes, la délégation de Dragons quitte la capitale le 19 août. Joly exhorte tous les Bilimiens au respect strict de leur devise : tous pour un, un pour tous.


Copyright © Tous droits réservés. | Site réalisé par G&G SARL.